L'AROMAPARFUMERIE SE DÉVOILE-huiles-essentielles-aromaparfumerie-arthur-dupuy
L’aromaparfumerie se dévoile
septembre 6, 2016
Le design olfactif de Starck Paris
Le design olfactif de Starck Paris
septembre 6, 2016

article de musquemoi.com – le 05/09/2016

GALOP D’HERMÈS, HERMÈS – TOUR DE PISTE RÉUSSI

HERMÈS LANCERA BIENTÔT GALOP, UN NOUVEAU PARFUM EXCLUSIF. Présenté comme un extrait, cette première « vraie » création de Christine Nagel pour le sellier français (si l’on compte Eau de rhubarbe écarlate comme une simple introduction) ne sera disponible qu’en boutique Hermès et à un prix en conséquence, vous l’imaginez bien. Mais doit-on pour autant bouder cette nouveauté ? Non ! Et je vais tenter de vous expliquer pourquoi !

13724714_1077778692314172_912579216_n
Galop d’Hermès, flacon – Photo : Musque-Moi

Enfermé dans son écrin de fer et de verre aux courbes reprenant celles d’un flacon étrier historique de la marque, le jus est présenté comme une alliance d’un cuir Doblis, cher à la maison, et d’une rose, essence même de la féminité en parfumerie. « Le cuir anime la rose, la rose emporte le cuir, sans que jamais l’un ne domine l’autre« , nous dit Hermès.

Il est vrai qu’on ne peut qualifier Galop de cuir ou de soliflore rose. Cela serait bien trop restrictif. Lorsque l’on sent ce premier féminin de Christine Nagel pour la marque, on ne peut qu’être saisi par une construction et une sophistication comme on n’en voit quasiment plus en parfumerie grand public. Galop a le charisme et la noblesse d’un 24 Faubourg. Sans en reprendre le thème olfactif pour autant, il lui emprunte un certain classicisme qui le rend presque familier. Peut être est-ce dû à quelques évocations de grands classiques tout en s’insérant à merveille dans ce que se doit d’être la parfumerie moderne.

 

Pourtant, Galop joue une partition sur le fil. L’ouverture du parfum se fait sur un cassis éblouissant, mêlé de poire (le coing est cité officiellement), envoyé en l’air par une pointe camphrée et mentholée de bucchu et par un pamplemousse le rendant juteux et pétillant. On pourrait voir cela comme un clin d’oeil à Jean-Claude Ellena, amateur de ce genre de notes, s’il ne rappelait pas Si d’Armani, signé par Christine Nagel avant de rejoindre les écuries de la maison Hermès. La modernité de cet accord fruité pourrait se laisser aller au shampoing si l’exigence et la liberté de création de la parfumeur n’avaient pas été là …

 

Article complet