Design olfactif : quand la chimie nous mène par le bout du nez

STARTUP En phase d’accélération, Arthur Dupuy fait un 1er bilan
juillet 27, 2016
L'AROMAPARFUMERIE SE DÉVOILE-huiles-essentielles-aromaparfumerie-arthur-dupuy
L’aromaparfumerie se dévoile
septembre 6, 2016

article de sante.lefigaro Par Louis Grillet Basile Perrin-Reymond – le 29/06/2016

Les odeurs rappellent des souvenirs, le parfum éveille des sentiments, les senteurs provoquent des émotions. Le marketing l’a bien compris et s’est emparé du sujet : le design olfactif est dans l’air du temps.

Zoom sur le LOGOLF

Isabelle Parrot est enseignante-chercheuse à l’Institut des Biomolécules Max Mousseron à l’Université de Montpellier. En parallèle, elle a cofondé la société Arthur Dupuy, spécialisée dans la création de logos olfactifs. Elle est la consultante scientifique de la start-up.

Odeurs de gazon, de houblon, de transpiration. En ce mois de juin, l’Europe vibre au rythme de l’Euro 2016 de football. Pour l’occasion, La Poste édite le timbre officiel de la compétition. À première vue, rien d’original. Pourtant, en approchant ses narines de la vignette, le parfum de l’Euro monte au nez. Des effluves de bière et de sueur? Non. Un arôme bien plus léger de «gazon fraîchement coupé» selon la société. À l’instar de La Poste, d’autres entreprises utilisent les odeurs pour communiquer avec leurs clients. «Le marketing olfactif fait partie intégrante des stratégies des marques pour attirer l’attention sur un produit ou créer un attachement avec le client», certifie Bruno Daucé, chercheur en marketing olfactif à l’Université d’Angers.

(…)

Qu’est-ce que le LOGOLF?

Isabelle Parrot.- C’est la contraction des mots «logo» et «olfactif». Le concept vise à créer des parfums uniques qui traduisent les marques de manière olfactive. Le but est d’appliquer cette identité olfactive sur différents supports: vaporisateurs, aérosols, papiers, tissus, cosmétiques, bougies, goodies.

Pouvez-vous nous donner un exemple de vos réalisations?

Isabelle Parrot: Nous travaillons avec la société Tohapi, spécialiste du camping et du mobil-home. Nous sommes partis sur le parfum raffiné de l’orange amère que nous avons rendu plus enfantin grâce à des arômes d’orangettes. Ce logo olfactif sera diffusé à l’accueil des campings et proposé dans des packs cosmétiques ou des sprays d’ambiance. En décembre, les clients recevront un porte-clés odorant pour leur donner envie de revenir.

Et ça marche vraiment alors?

Nous avons des indications positives. Nous collaborons avec des chercheurs pour évaluer le comportement en réponse aux odeurs. Par exemple, la municipalité de Montpellier nous a demandé de créer l’odeur de la ville pour la diffuser dans le tramway. Nous allons étudier si cette ambiance olfactive a un impact social en fonction des quartiers traversés.

Article complet